RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

De par le statut d’EPSCP de l’institut, les activités de recherche font partie intégrante des missions qui sont attribuées à l’INSEP. En s’appuyant sur les ressources de ses deux laboratoires : Sport, Expertise et Performance (SEP) et l’Institut de Recherche bio-Médicale et d’Épidémiologie du Sport (IRMES) qui travaillent en relation étroite avec les pôles France de l’INSEP et les Équipes de France, l’INSEP met en place un accompagnement scientifique de la performance répondant aux besoins des fédérations olympiques et paralympiques sur différents thèmes :

  • Optimisation de la performance
  • Équilibre de vie du sportif
  • Épidémiologie de la performance
  • Environnements du sport contemporain
  • Prévention de la blessure, santé des sportifs
  • Optimisation du retour de blessure.  

Leurs principales missions sont de mieux comprendre les sollicitations physiologiques, biomécaniques, psychologiques ou sociologiques inhérentes à la performance sportive ainsi que l’évolution des contextes du sport de haut niveau et ainsi produire des connaissances nouvelles à même de faire évoluer les pratiques, de développer les capacités de performance tout en préservant la disponibilité à l’entraînement en vue des compétitions prioritaires. Ces objectifs sont soutenus par une approche transversale concourant à la recherche des conditions optimales de vie et d’entraînement.  

Dans la perspective des prochains Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 organisés à Paris, la France a positionné la recherche comme un des leviers majeurs d’amélioration des performances des sportifs français. Les activités scientifiques menées au cœur des sites de préparation et la coordination du réseau national, avec l’agence nationale du sport, pour l’accompagnement scientifique confèrent à l’INSEP une place centrale dans la conduite de projets de recherche au service de la performance sportive de haut niveau. 

L’INSEP développe ainsi de nombreuses collaborations avec des partenaires scientifiques tels que l’Institut de Recherche Biomédicale des Armées, l’Unité Mixte de Recherche IRIS (CNRS, Paris), les grands centres de recherche français (Institut Imagine, Institut de Myologie, Institut Curie, CNRS, INSERM, INRIA, …), les universités et grandes écoles françaises (Science 2024), l’AP-HP et les centres du réseau Grand INSEP. Sur un plan international, l’Institut travaille avec plusieurs centres de référence en Afrique du Sud, Australie, Canada, Etats-Unis, Norvège, Qatar, Royaume-Uni, Suisse. Il participe aux travaux du réseau francophone de recherche en santé ReFORM récemment labélisé par le Comité International Olympique. Il accueille et organise des congrès scientifiques internationaux en rapport avec ces sujets.