• Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux olympiques d'été 2020

  • Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux paralympiques d'été 2020

Labels Grand INSEP

Retour en jeux pour le golf français

-A A +A

Tout comme le rugby à VII, le golf fera son retour dans le programme olympique cet été à Rio. À 37 ans, Karine Icher, la numéro un française, va découvrir l’événement. Entretien.

 

Que représente les Jeux Olympiques pour vous?

C’est le plus grand événement sportif planétaire, sans équivalent. Et c’est une fierté pour moi de pouvoir y prendre part. Je me rappelle des deux médailles de Marie-José Perec à Atlanta, quand elle a gagné le 200 m et le 400 m. J’avais 17 ans, tout le monde en avait parlé, elle était revenue en France comme une héroïne et ça m’avait beaucoup marquée, tant c’était exceptionnel. Elle avait réussi quelque chose qui n’avait jamais été fait avant. Avoir la chance de vivre ça, c’est un rêve qui devient réalité. Tout le monde parle de l’esprit olympique, de la famille olympique, qui m’apparaît comme un groupe assez soudé de sportifs. J’imagine que le fait que toutes les nations soient concernées, y compris les plus petites, et que cela n’ait lieu que tous les quatre ans influe sur l’esprit de la compétition et ce qu’il y a autour.

 

Comment appréhendez-vous votre intégration au sein de la délégation française olympique, vous qui serez, avec les autres golfeurs et les joueuses et joueurs des équipes de France de rugby à 7, la « petitenouvelle », à 37 ans?

C’est très enrichissant pour moi qui viens d’un sport individuel d’avoir cette opportunité de pouvoir échanger avec d’autres sportifs, de les voir évoluer dans leur discipline. C’est la seule opportunité qu’on aura dans notre carrière de côtoyer d’autres sportifs français. On se retrouvera tous ensemble sur ces quinze jours. Et j’espère pouvoir ajouter une médaille à celles des autres sportifs français !

 

 

Vous allez découvrir les Jeux. Comment comptez-vous aborder l’événement?

Comme un tournoi “comme les autres”… même si ce ne sera pas tout à fait le cas. Déjà, les quatre joueurs filles et garçons du groupe France auront le pouvoir de démocratiser et faire connaître notre sport au monde entier. J’espère que la présence du golf aux Jeux Olympiques va faire qu’il y aura de plus en plus de jeunes qui vont se mettre au golf en France. Que les gens qui vont apprécier ce sport encore mal connu du grand public seront de plus en plus nombreux. En revanche, en terme de compétition, ce ne sera pas l’épreuve la plus relevée du circuit pour nous du fait qu’on ne sera que soixante joueuses à participer contre 140 habituellement. Il y aura peut-être un coup à jouer, même si on sera un petit peu dans l’inconnu.

 

Lire l'intégralité de l'article dans INSEP le Mag #16 

Nous suivre