• Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux olympiques d'été 2020

  • Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux paralympiques d'été 2020

Labels Grand INSEP

Charge d'entrainement : Comment savoir jusqu'où aller ? - Reflexions Sport #10

-A A +A

De la planification aux méthodes de travail...

Certains entraîneurs insistent, par exemple, sur l’intensité de l’entraînement et l’intérêt du travail fractionné, tandis que d’autres vous affirmeront que vous n’arriverez jamais à rien si vous n’accumulez pas les kilomètres à faible intensité pour vous construire une bonne base foncière. Les exemples de débats de ce genre font légion, et concernent finalement toutes les facettes de l’entraînement.

De la planification aux méthodes de travail, en passant par la gestion de la récupération, l’optimisation de l’affûtage, la préparation mentale et l’apprentissage technique, tout y passe ! Pourtant, certains principes fondateurs se dégagent. Le principe de surcharge est sûrement l’un des plus établis, et renvoie à l’idée que l’organisme ne s’adapte à l’entraînement qu’à condition d’être exposé régulièrement à un stress d’exercice supérieur à celui pour lequel il est déjà conditionné.

Pour résumer, inutile d’espérer devenir champion olympique en passant des heures dans son canapé ! Pourtant, la clé du succès ne consiste pas non plus à en faire toujours plus que son voisin, même si les notions de travail et de sacrifice demeurent la norme lorsque l’on demande aux meilleurs d’expliquer leurs exploits. Il existe, en effet, une limite au principe de la surcharge.

N’importe quel entraîneur vous le dira. Au-delà d’une certaine charge de travail, l’entraînement n’a plus d’effet positif et peut même, dans certains cas, limiter la progression de l’athlète si la fatigue qu’il engendre persiste trop. Les choses se compliquent lorsque l’on cherche à identifier cette limite à ne pas dépasser.

Essayons de nous faire un avis !

Retrouvez la suite de l'article ICI

Nous suivre