• Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux olympiques d'été 2020

  • Jours Heures Mins Secs

    Avant les jeux paralympiques d'été 2020

Labels Grand INSEP

5e édition de « l’Appel à Projets »

-A A +A

Le 27 septembre dernier, s’est déroulée à l’INSEP, la 5e édition de « l’Appel à Projets », ex bourse au stage, créée pour mettre en relations structures du sport et étudiants en Master Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive (EOPS). Cette action est centrale dans la nouvelle mouture du master qui veut revaloriser l’immersion en milieu professionnel, à travers des stages qui sont fondamentaux et structurants quand il s’agit de formation des cadres. Il s’agit encore de replacer ce master au cœur de l’activité de l’INSEP qu’est l’accompagnement à l’excellence sportive. « La performance passe par la formation de l’encadrement, notamment dans les fédérations. C’est un signe fort et un élément indispensable à la poursuite des objectifs qui sont assignés à l’INSEP, c’est-à-dire : faire des médailles avec les sportifs, par les sportifs, pour les sportifs », tels sont les mots utilisés en ouverture par Audrey Perusin, Directrice Générale Adjointe de l’INSEP, pour présenter cette action aux différents partenaires.

Pour l’occasion, plus de vingt organisations issues du secteur public et privé ont répondu à l’appel afin de proposer des stages aux trente-cinq futurs stagiaires. Après une présentation de leurs offres, les professionnels pouvaient rencontrer les étudiants lors de speed dating pour échanger sur la faisabilité d’une future collaboration. Ont notamment été proposées

  • des missions d’accompagnement éducatif de sportifs de haut niveau à l’INSEP, par Dani Barbosa, responsable du pôle formation, par Nadine Debois du pôle haut niveau et par Philippe Denis, responsable du pôle France Boxe. Ces propositions concernaient, entre autres, le suivi individualisé des SHN sur leur double projet, leur suivi médical ou la circulation des informations entre ces derniers et les différentes structures dans lesquelles ils évoluent.
  • des missions d’aide à la décision de l’entraîneur, de manière à répondre à des problématiques de performance, comme celle d’Emmanuel Brunet de la Fédération Française de Cyclisme sur l’analyse du « contre la montre », celle de Vencelas Dabaya, responsable du pôle France d’haltérophilie, sur la trajectoire des mouvements en corrélation avec la singularité des sportifs ou encore celle de Franck Bellard, entraîneur de haut niveau en judo, sur des protocoles d’échauffement en compétition.
  • Des missions relatives au travail de capitalisation du savoir des entraîneurs, proposé par Serge Guemard au sein de l’Observatoire des pratiques et des métiers du sport de haut niveau de l’INSEP ou concernant le développement du plan de féminisation et de lutte contre la discrimination dans le sport proposé par Pauline Debergue, elle-même ancienne étudiante du Master.

Une belle illustration de la palette de compétences que doivent acquérir les étudiants du master pour être prêts dans leurs futures missions. Des référents ressources humaines du PSG étaient également présents pour recruter des assistants performances, des préparateurs physiques et des analystes vidéo pour le nouveau centre d’entraînement du club à Poissy qui verra le jour en 2020.

Animé par les étudiants, eux-mêmes, « l’appel à projets » 2018 s’est déroulé dans les meilleures conditions et a créé les liens qui permettront aux différents protagonistes de travailler ensemble. Les capacités d’organisation, d’interaction, d’analyse, de créativité et d’initiative seront indispensables aux élèves du master pour, comme le demande Audrey Perusin, être brillants en situation professionnelle.

                                
 

               
 

Nous suivre