• DaysHoursMins Secs

    Before 2016 Olympic Games

  • DaysHoursMins Secs

    Before 2016 Paralympic Games

Labels Grand INSEP

La fréquence cardiaque de récupération (Revue scientifique Plose One)

-A A +A

Un article scientifique découlant d'une étude menée au Département de la Recherche de l'INSEP a récemment été accepté par la revue internationale Plose One.

Cet article a fait l'objet d'une collaboration entre le Département de la Recherche (Anaël Aubry, Yann Le Meur, Christophe Hausswirth et Julien Louis) et des chercheurs extérieurs de renoms comme Martin Buchheit (Melbourne et chercheur associé à l'INSEP) et Aaron J.Coutts (Sydney).

Cet article a montré que la fréquence cardiaque de récupération (soit la différence entre la fréquence cardiaque à la fin d'un effort et celle obtenue après une minute de récupération) était modifiée chez les athlètes d'endurance déclarés surmenés fonctionnels (baisse significative de performance associée à une fatigue ressentie très importante).

Cette différence avait 99% de chance d'être augmentée chez les surmenés. Ce changement était corrélé avec une modification de différents paramètres sanguins (baisse de la concentration sanguine en lactate et des concentrations maximales en adrénaline et noradrénaline).

Ces résultats suggèrent :

  • 1) qu'une fréquence cardiaque de récupération plus rapide n'est pas systématiquement associée à une amélioration des performances;
  • 2) que les changements de ce paramètre doivent être interprété dans le contexte spécifique de la phase d'entraînement, en fonction de la fatigue perçue de l'athlète et de ses réponses de performance;
  • 3) qu'une fréquence cardiaque de récupération plus rapide associée avec un état de surmenage fonctionnel pourrait être induit par une diminution de la commande centrale et une moins bonne activité chémoreflexe (réflexe résultant de l'action d'une substance chimique).

De plus la mesure de la fréquence cardiaque de récupération est un outil simple d'utilisation, fréquemment utilisée sur le terrain, elle peut donc également l'être dans la détection du surmenage fonctionnel, si son interprétation en est bien réalisée (état de fatigue, performances, phase d'entraînement).

 

Nous suivre