Enlarge the image
Fabien Canu, Directeur général de l'INSEP

Fabien Canu nouveau Directeur général de l’INSEP

Fabien Canu (61 ans) succède à Ghani Yalouz à la tête de l’INSEP. L’ancien judoka et responsable de la Préparation Olympique et Paralympique prend ses fonctions ce jeudi 16 septembre avec l’ambition d’inscrire l’établissement et l’ensemble de ses acteurs dans une dynamique d’excellence à trois ans des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris.

Published on

C’était déjà en septembre. Et pour Fabien Canu, c’était comme si c’était hier. Il y a 43 ans, alors que l’été 1978 touchait à sa fin, le natif de Saint-Valery-en-Caux (Seine-Maritime) faisait ses premiers pas à l’INSEP. Alors grand espoir du judo français, il y découvrait à tout juste 18 ans le très haut niveau tout en préparant sa reconversion professionnelle. Titulaire du professorat adjoint d’EPS, il lançait surtout sur les tatamis de l’établissement une longue carrière jalonnée de succès et marquée notamment par deux titres de champion du monde en - 86 kg (1987, 1989) et trois sacres continentaux (1987, 1988, 1989).

« Je n’ai jamais oublié les heures et les heures d’entraînement, de sueur, au dojo, dans la salle de musculation ou à la halle Maigrot, mais aussi tous ces moments d’échange et de partage pendant les 14 années que j’ai passées à l’INSEP qui m’ont aidé à me construire en tant que sportif mais aussi en tant qu’homme », se remémore-t-il aujourd’hui, non sans une pointe d’émotion, à l’heure de prendre ses fonctions comme Directeur général de l’Institut.

Fabien Canu (61 ans) succède ce jeudi 16 septembre à Ghani Yalouz à la tête de l’INSEP. Un établissement dont l’ancien judoka est resté très proche après avoir pris sa retraite des tatamis. Que ce soit comme responsable du haut-niveau de la fédération française de judo (1992 -1997), DTN du judo français (1997-2005), Directeur de la préparation olympique et paralympique (POP) (2006-2009), ou encore conseiller spécial de David Douillet au ministère des Sports (2011-2012) et Inspecteur général de la jeunesse et des sports, Fabien Canu est resté étroitement lié à l’INSEP ces dernières années. Sa connaissance fine de l’établissement et son expérience du très haut niveau seront autant d’atouts pour inscrire l’INSEP et l’ensemble de ses acteurs dans une dynamique d’excellence à trois ans des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris. 

« C’est mon ambition et ce qui va guider mon action, confirme-t-il. Fort de son expertise, de ses services performants et de ses multiples compétences, l’INSEP doit être un centre de référence et un acteur majeur, en lien avec l’Agence nationale du Sport, pour contribuer à la réussite des équipes de France olympique et paralympique en 2024. Cet événement unique que représentent ces Jeux à domicile peut être une formidable opportunité pour l’INSEP et l’ensemble de ses agents pour monter encore en compétences. L’excellence, c’est un état d’esprit et chacun doit se sentir concerné et être focalisé au quotidien sur cet objectif » « L’attente est grande, et d’autant plus dans le contexte actuel, mais je suis heureux de faire partie de cette aventure à la tête de l’établissement phare du sport français et fier de la confiance qui m’est accordée », conclut Fabien Canu.